MRC de Maskinongé : 1,5 M$ remis aux entreprises de la région en 2020

Lundi 18 janvier 2021 :

En 2020, le Service de développement économique et du territoire de la MRC de Maskinongé a été sollicité plus que jamais.

L’équipe a été en contact avec près de 275 entreprises de la région qui ont dû fermer, modifier ou restreindre leurs activités en raison des mesures sanitaires, principalement dans les domaines touristique et commercial.

Plusieurs entrepreneurs ont demandé des conseils et de l’aide technique pour traverser la crise tout en respectant les décrets gouvernementaux, et nombre d’entre eux ont également dû avoir recours aux programmes financiers mis en place par les gouvernements pour que leur entreprise puisse survivre.

Au total, c’est plus de 1,5 M$ que la MRC a accordé en aide financière en 2020, tous programmes confondus.

80 % de ce montant, soit 1,2 M$, a été distribué à 72 entreprises spécifiquement pour aider à surmonter les impacts de la pandémie. Un montant important qui a contribué au maintien de 370 emplois.

Et bonne nouvelle pour plusieurs entrepreneurs, plus de la moitié de l’aide totale accordée, près de 800 000 $, est non-remboursable. Il s’agit de subventions ou de prêts avec pardon de prêt.

Fait surprenant, malgré le contexte, il y a quand même un peu plus de 300 000 $ qui a été investi dans une quinzaine de projets de démarrage ou d’expansion, générant des investissements totaux de près de 6 M$ et contribuant à la création de 175 emplois.

« Les maires et les membres de l’équipe de la MRC ont réagi dès le début de la pandémie. Nous avons mis en place des processus accélérés pour traiter rapidement les demandes et aider au maximum nos entreprises. Et nous avons établi des ponts avec les autres organismes de développement économique de la Mauricie afin de faciliter le partage d’information et éviter que nos entrepreneurs aient à cogner à plusieurs portes. », a indiqué Jean-Frédéric Bourassa, coordonnateur du Service du développement économique et du territoire de la MRC de Maskinongé.

Jean-Frédéric Bourassa

Jean-Frédéric Bourassa, coordonnateur du Service du développement économique et du territoire de la MRC de Maskinongé

Des sommes sont encore disponibles pour les entreprises qui font face à des difficultés financières en raison de la pandémie et qui n’auraient pas encore demandé d’aide.

Le Programme d’aide d’urgence aux petites et moyennes entreprises (PAUPME) permet un prêt d’un maximum de 50 000 $, avec un moratoire sur le capital et les intérêts pouvant aller de 3 à 12 mois. Pour les commerces visés par l’ordre de fermeture, un pardon de prêt pourra atteindre 80 % du montant octroyé, jusqu’à concurrence de 15 000 $ par mois de fermeture.