Le Bon coup de février est décerné à Les sœurs Clément de Maskinongé

Mercredi 11 mars 2020 :

La MRC de Maskinongé est heureuse de remettre le Bon coup du mois de février 2020 à Marie-Christine et Sophie Clément, propriétaires de Les sœurs Clément, pour l’admirable croissance de leur entreprise culinaire.

Roger Michaud, maire de Maskinongé, Marie-Christine et Sophie Clément, propriétaires de Les soeurs Clément, Robert Lalonde, préfet de la MRC de Maskinongé

Roger Michaud, maire de Maskinongé, Marie-Christine et Sophie Clément, propriétaires de Les soeurs Clément, Robert Lalonde, préfet de la MRC de Maskinongé.

En effet, leur service traiteur est rapidement devenu un incontournable dans la région. Après des débuts modestes en 2016 dans un appartement, l’entreprise est maintenant un véritable commerce avec pignon sur rue au cœur du village de Maskinongé, dans un espace de 3000 pieds carrés. Un endroit avec une vaste cuisine pour préparer les commandes de buffets et de bouchées, mais aussi un lieu convivial pour des réceptions, des 5 à 7 et même des cours de yoga!

Reconnues pour leur créativité et l’excellence de leur nourriture, Les sœurs Clément ont investi près de 40 000 $ au cours des derniers mois pour acquérir de l’équipement et aménager leur commerce. Il est maintenant possible d’arrêter au 22 rue Saint-Aimé pour acheter des mets préparés et des produits d’ici.

« Nous sommes fières de cette reconnaissance. Il y a tant de bons produits et de belles entreprises dans notre MRC qu’il est primordial de les faire connaître, et c’est un plaisir pour nous d’être à leur service. », a commenté Marie-Christine Clément.

La collaboration avec des producteurs de la région et l’utilisation d’aliments locaux est une valeur importante pour les deux sœurs. Elles se démarquent par la fraicheur de leurs produits, leur créativité, leur conscience écologique et une présentation toujours très soignée.

Maintenant à la tête d’une équipe de 4 employés, les deux entrepreneures poursuivent évidemment leur service traiteur, mais désirent également offrir davantage de mets préparés et de produits du terroir directement à leur atelier, et donner de la visibilité aux entrepreneurs et artistes d’ici.

« Originaires de Saint-Justin, Marie-Christine et Sophie ont choisi de demeurer dans la région et elles ont fait le pari d’exploiter leurs connaissances et leurs talents pour se tailler une place auprès des entreprises et des amateurs de bonne nourriture maison tout en promouvant l’achat local. Un bel exemple du savoir-faire, de la détermination et de la fierté que nous retrouvons dans la région de Maskinongé. », a conclu Robert Lalonde, préfet de la MRC.