Le « Bon coup » du mois de juillet est remis à l’artiste Marie-Jeanne Decoste de Saint-Justin

Mercredi 9 août 2017 :

La MRC de Maskinongé est fière de remettre le « Bon coup » du mois de juillet à Marie-Jeanne Decoste, une artiste de Saint-Justin qui s’est démarquée en réalisant la portion artistique du « Placottoir urbain » de l’espace Badeaux au centre-ville de Trois-Rivières, qui a été inauguré en juin dernier.

Robert Lalonde, préfet de la MRC de Maskinongé et Marie-Jeanne Decoste

Robert Lalonde, préfet de la MRC de Maskinongé et Marie-Jeanne Decoste.

L’entrepreneure Marie-Jeanne Decoste est une artiste de métier pratiquant la peinture figurative, l’image numérique et l’estampe depuis plus de 10 ans. Professionnellement, son créneau est surtout axé vers les projets d’art public, les collaborations artistiques et les commandes privées comme des murales ou des tableaux. Marie-Jeanne Decoste s’est fait connaître à travers la région en étant membre de l’atelier d’estampes Presse Papier depuis 2008 et en participant à plusieurs projets pour la Ville de Trois-Rivières dont « Les Pianos Publics ». Le réel tremplin pour l’artiste fut toutefois le concours d’art public à l’été 2016 où sa candidature fut retenue pour réaliser trois fresques de 9 pieds par 21 pieds sur la rue Badeaux. « Au printemps 2017, je démarrais tout juste mes activités comme travailleuse autonome à 100 % que la Ville de Trois-Rivières m’a proposée un nouveau contrat, celui du "Placottoir urbain". Ce projet devait inclure des structures en acier et des images à intégrer au mobilier. Un gros mandat à réaliser en peu de temps! Ce fut une expérience incroyable! Cette commande est un projet pilote qui durera un été, toutefois les murales qui sont derrières resteront là encore au moins 2 ans », mentionne Marie-Jeanne Decoste.

Lorsqu’elle a décidé de pratiquer son art en tant qu’entreprise, madame Decoste a pu bénéficier de la mesure de Soutien au travail autonome (STA) de la MRC de Maskinongé. « Sans ce soutien, je n’aurais pas fait le grand saut, du moins pas cette année. Cette aide me permet de concentrer mes énergies afin de bien mettre en place les différents volets de mon entreprise tout en élargissant mon réseau de contact », précise madame Decoste.

Projets d’avenir

Plusieurs projets entrepreneuriaux sont prévus pour Marie-Jeanne Decoste. Un site web sera prochainement mis en ligne où y seront présentés le travail et les services de l’artiste et où il sera également possible d’acheter des images imprimées sur papier. Cet automne, Marie-Jeanne Decoste souhaite démarrer des cours de dessin et de peinture acrylique à Louiseville. De plus, la construction d’un atelier-garage à son domicile de Saint-Justin est également dans les plans à moyen terme de l’artiste : « Cet espace permettrait dans un premier temps d’offrir des cours de création, de faire des journées portes-ouvertes, mais aussi de pouvoir enfin peindre de grands formats sans aucune restriction! »

Trois expositions dont deux en solo sont prévues à Trois-Rivières pour Marie-Jeanne Decoste : au centre de Diffusion Presse Papier en février 2018, au Musée des Ursulines en octobre 2018 et à la Galerie d’art du Parc en mars 2019.


Page Facebook de Marie-Jeanne Decoste