Le « Bon coup » du mois de septembre remis à La Ferme Rodi de Saint-Paulin

Mercredi 12 octobre 2016 :

La MRC de Maskinongé est fière de remettre le « Bon coup » du mois de septembre à la Ferme Rodi de Saint-Paulin. Spécialisée dans les maternités porcines et également les grandes cultures, la Ferme en est aujourd’hui à sa quatrième génération. Messieurs Joël et Éric Lessard ont pris la relève de l’entreprise en 2003 et sont depuis ce temps à la tête d’une ferme de 1 850 porcs qui emploie neuf personnes, dont leur père Roger Lessard.

Éric Lessard de la Ferme Rodi et Robert Lalonde, préfet de la MRC de Maskinongé

Éric Lessard de la Ferme Rodi et Robert Lalonde, préfet de la MRC de Maskinongé.

Pour la famille Lessard, le travail, même dans les moments les plus difficiles, c’est prioritaire. En effet, en 2011, une grande partie des bâtiments et des bêtes a brûlé dans un incendie, ce qui ne les a pas empêchés de se battre et de devenir plus forts. « L’incendie a été une dure épreuve, mais on ne s’est jamais questionné à savoir si on devait continuer. Il nous restait des porcs, on a travaillé fort et aujourd’hui on a un bâtiment neuf, à la fine pointe de la technologie, on en est ressortit plus fort », mentionne Éric Lessard.

Le travail à la Ferme est bien réparti entre les deux frères Lessard. Joël est davantage dans les champs alors qu’Éric s’occupe des animaux. Les deux ont des enfants et souhaitent qu’un jour ceux-ci prennent la relève. « Chaque génération laisse sa trace dans l’entreprise dont on est très fier. Le travail familial est important, je souhaite que la Ferme continue après moi », souligne monsieur Lessard.

Projets d'avenir

La famille Lessard a toujours été à l’avant-garde et à l’affût des nouvelles technologies et innovations dans leur domaine d’exploitation. Dès les années 2000, la technologie a permis une certaine automatisation. Grâce à ses outils très performants, ils ont accentué leur efficacité, sauvé du temps et ont pu fonctionner avec moins d’employés, alors que la main- d’œuvre dans ce domaine est particulièrement difficile à trouver.

Depuis, ils sont attentifs et chaque fois qu’un nouvel outil est disponible, ils en font l’acquisition. D’ici l’été prochain, les frères Lessard souhaitent augmenter le nombre de porcs en passant de 1 850 à 2 250 bêtes.

« Nous sommes très heureux et fiers aujourd’hui de recevoir cette mention, le Bon coup, surtout que nous n’avons pas déposé notre candidature. C’est donc les gens du milieu qui ont pensé à nous et ça fait très plaisir », mentionne Éric Lessard.