Un nouveau souffle pour le tourisme dans Maskinongé

Lundi 15 février 2021 :

La Corporation d’information touristique de la MRC de Maskinongé devient officiellement Tourisme Maskinongé. Et malgré le contexte difficile, l’organisme dresse un bilan positif de la saison estivale 2020 et se prépare déjà pour 2021.

Karine St-Arnaud, coordonnatrice du développement touristique et culturel de la MRC de Maskinongé

Karine St-Arnaud, coordonnatrice du développement touristique et culturel de la MRC de Maskinongé

Créée en 2002 afin de représenter les intérêts collectifs des intervenants touristiques de la région, de collaborer au développement touristique et d’assurer la gestion du Bureau d’information touristique, la Corporation d’information touristique de la MRC de Maskinongé rajeunit son image et sa signature en regroupant toutes ses activités et communications sous l’appellation Tourisme Maskinongé.

Par ailleurs, au cours des dernières semaines, Réal Normandin, maire de Saint-Édouard de Maskinongé, s’est joint au conseil d’administration. En plus de M. Normandin, le conseil réunit Robert Gauthier (président), maire de Saint-Élie-de-Caxton, Michel Bourassa (vice-président), maire de Saint-Alexis-des-Monts, Patricia Brouard (secrétaire), directrice générale adjointe du Baluchon Éco-Villégiature, Catherine Gélinas, propriétaire de Passion Lavande, Isabelle Côté, propriétaire du gîte Yamachiche P.Q, et Pascale Plante, directrice générale de la MRC de Maskinongé.

Les membres du conseil ainsi que toute l’équipe de Tourisme Maskinongé tiennent à remercier chaleureusement Barbara Paillé, mairesse de Sainte-Angèle de Prémont, pour son extraordinaire implication pendant plus de dix ans, dont trois ans à titre de présidente du conseil. Sous sa gouverne, le tourisme dans la région a connu une belle croissance et diversification.

Bilan de la saison 2020

La fermeture des frontières et l’annulation des voyages organisés en autobus ont causé une forte baisse d’achalandage au bureau d’information touristique et à la boutique situés à la halte routière de la Baie-de-Maskinongé, sur l’autoroute 40. Malgré tout, l’équipe a constaté une augmentation des demandes d’information touristique de la part des visiteurs au bureau, ainsi qu’une forte augmentation des demandes par courriels et sur les réseaux sociaux.

« Les entreprises touristiques du territoire ont connu une année en dents de scie, a indiqué Karine St-Arnaud, coordonnatrice de Tourisme Maskinongé. Avec les fermetures de mars à juin, la saison a débuté tardivement. Mais les activités et destinations de plein-air et agrotouristiques ont été populaires en juillet, août et septembre. »

L’événement phare Bon Appétit Maski, exceptionnellement en formule pour apporter, a été bénéfique pour cinq restaurateurs/traiteurs. L’événement a permis de servir 225 repas et de faire découvrir plus de 30 producteurs de la région.

« Nous restons à l’affût des annonces gouvernementales et des étapes de déconfinement. Nous serons prêts à accueillir les touristes mauriciens qui choisiront notre belle région pour leurs vacances estivales. Peut-être aussi des visiteurs québécois et même d’autres provinces si les déplacements interrégionaux reprennent. », a ajouté Karine St-Arnaud.

Pour plus d’information, visitez la page Facebook Tourisme Maskinongé et le site maski.quebec/tourisme.