Le « Bon coup » du mois d’avril remis à la Ferme 7 Terres de Saint-Sévère

Mercredi 9 mai 2018 :

La MRC de Maskinongé est fière de remettre le « Bon coup » du mois d’avril à une Ferme de Saint-Sévère qui allie innovation, savoir-faire, réussite et longévité. La Ferme 7 Terres a été fondée en 1944 par Émilien Dupont. Elle en est maintenant à la troisième génération aux commandes, avec Andréane Dupont et son conjoint Philippe Lacerte. Les parents d’Andréane, Chantal Pipon et Denis Dupont sont également encore propriétaires. En 2017, ils ont investi 1,3 M$ afin d’améliorer leur productivité.

Robert Lalonde, préfet de la MRC de Maskinongé, Andréane Dupont et Philippe Lacerte, de la Ferme 7 terres de Saint-Sévère

Robert Lalonde, préfet de la MRC de Maskinongé, Andréane Dupont et Philippe Lacerte, de la Ferme 7 Terres de Saint-Sévère.

La Ferme peut compter sur un cheptel de 55 vaches en lactation. Grâce au nouveau robot, la production est optimisée. La Ferme 7 terre a été la première au Québec à se procurer un tel modèle de robot de traite Monobox de Gea. L’investissement a également permis l’achat d’un récupérateur de fumier pour en faire de la litière. « Nous voulions un mode de vie plus flexible et moins chargé de travail physique. La robotique nous permet de déplacer notre horaire lors des périodes achalandées dans les champs et permet de faire le travail avec moins de personnel. Nous avons le même travail, mais c’est différent, c’est plus de la gestion que du travail physique », précise Andréane Dupont.

Le travail en famille dans les champs ne date pas d’hier. Déjà petite, Andréane suivait ses parents. Aujourd’hui, les responsabilités sont bien partagées. Andréane et son conjoint s’occupent du volet laitier de l’entreprise alors que les parents gèrent le côté végétal. « Je suis très heureuse et fière de pouvoir être la 3e génération de Dupont à travailler sur la ferme. Le sentiment d’appartenance est là quand je vois ce qui appartenait à mon grand-père et je suis certaine que mes grands-parents sont fiers de voir leur petite fille sur la ferme. Le travail en famille, c’est très important. C’est une chance de pouvoir travailler avec mes parents et mon conjoint tous les jours. Ça comporte aussi son lot de défis et comme ma mère le répète : il faut se parler à Noël ! La communication est importante et il ne faut pas laisser traîner de malentendus », commente madame Dupont.

Projets d’avenir

La phase 2 des travaux va bientôt commencer pour la Ferme 7 Terres. En effet, la prochaine étape sera la rénovation de l’étable pour les taures, qui seront à l’avenir en stabulation libre. La phase 3 consistera à transformer l’étable à petits veaux en pouponnière fermée avec un système automatisé pour les faire boire qu’on appelle la louve.

Le Bon coup de la MRC de Maskinongé

Suite à l’honneur d’être nommé « Bon coup » de la MRC de Maskinongé, Andréane Dupont tenait à remercier les instances décisionnelles d’avoir pensé à eux pour ce prix. « Ça fait chaud au cœur de recevoir ce prix. L’agriculture est un métier de passion, 365 jours, 24/7 alors d’avoir ce petit coup de pouce de notre milieu, c’est vraiment apprécié. Certaines personnes, lorsque vient le temps de penser à des entreprises dans une municipalité, ne voient pas les fermes laitières comme des entreprises. Je suis donc très heureuse de voir de plus en plus de fermes recevoir les « bons coups » de la MRC de Maskinongé, puisque nos entreprises sont de plus en plus grosses et c’est valorisant que nous soyons reconnus comme les autres. Un immense merci aux gens qui ont pensé à nous », conclue madame Dupont.