Deux voix pour conter le couple

Jeudi 30 mars 2017 :

Pour une 4e année de résidence de création, le Regroupement du conte au Québec (RCQ) débarque à Saint-Élie avec une véritable bête à deux têtes : Les Prétendants. Le duo de conteurs prépare son prochain spectacle de conte qui portera sur le thème du couple, une performance à deux voix dont le processus créatif est centré sur le passage de la parole.

Sur la photo: Réjean Audet, maire de Saint-Élie-de-Caxton; Fred Pellerin, conteur et partenaire; Les Prétendants (Paul Bradley et Sylvain Racine), conteurs en résidence; Nicolas Rochette, directeur général du Regroupement du conte au Québec (RCQ); André Racette, Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ); Jérôme Bérubé, Co-président du RCQ

Sur la photo : Réjean Audet, maire de Saint-Élie-de-Caxton; Fred Pellerin, conteur et partenaire; Les Prétendants (Paul Bradley et Sylvain Racine), conteurs en résidence; Nicolas Rochette, directeur général du Regroupement du conte au Québec (RCQ); André Racette, Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ); Jérôme Bérubé, Co-président du RCQ.

Alors que Mafane proposait l’an passé d’explorer le rapport à l’autre à travers des récits sur la migration, la démarche des Prétendants introduit le public à une forme du conte à deux voix. L’autre fait ici partie de l’expérience de la parole contée, qu’il soit co-conteur ou spectateur. Sur scène, Paul Bradley et Sylvain Racine, deux conteurs de l’Estrie, mettent en œuvre un dialogue teinté de complicité et de joutes oratoires, qui vise à rendre le conte accessible au plus grand nombre. Deux voix, deux registres, une résonance : la bête à deux têtes nous parle du couple, une thématique engageante pour le public.

L'idée de collaboration mise de l'avant dans le travail des Prétendants est à l'image du type d'effort que le RCQ développe pour le milieu du conte. La mise en commun des forces du milieu et le travail collaboratif sont au cœur d’une préoccupation du RCQ de bâtir de nouveaux modèles pour le conte au Québec et de mettre en place les infrastructures qui permettront aux conteurs de produire et diffuser davantage leurs spectacles.

Grâce au partenariat renouvelé avec le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) et son appui financier, et avec le conteur Fred Pellerin qui offre l’espace de création, le RCQ poursuit le développement d’un modèle de résidence adapté au travail du conteur. Le projet fournira le temps et les ressources nécessaires (dont une bourse de 2000 $ et l’apport de conseillers) aux Prétendants, afin qu'ils travaillent sur leur prochaine veillée de conte, Histoires de couples et autres petites trahisons.

Le duo profitera de son séjour dans la région pour livrer une veillée de contes tirée de son répertoire, à la microbrasserie Le temps d’une Pinte, le 20 avril. Au terme du mois de création à Saint-Élie, Les Prétendants dévoileront une partie de leur travail à la communauté caxtonienne, lors du spectacle L’effet Caxton, prévu au Rond Coin le 28 avril. Enfin des rencontres et ateliers sont en vue, avec la maison des jeunes et chez les aînés de Saint-Élie.

EN RAPPEL - En 2014, la première conteuse en résidence, Claudette l'Heureux, travaillait sur le patrimoine familial, en 2015, Yves Robitaille peaufinait sa série de contes sur la Guerre de Troie et en 2016, Mafane a proposé une immersion dans l’univers du migrant pour explorer le rapport à l’autre. Le projet de résidence de création pour conteur du RCQ s’adresse aux conteurs professionnels du Québec travaillant spécifiquement sur un projet de spectacle. Pour en savoir plus